Carte visa gratuite à vie + 80€ offerts pour toute ouverture de compte
Gagner de l'argent en lisant des mails et avec le cashback (5€ offerts).
Récupérez de l'argent sur vos achats en ligne. (3€ offerts)

Jeux de hasard

Le jeu de hasard a toujours porté en lui une part de sacré et d'interprétation. Ainsi, un peuple primitif du Moyen-Orient jouait à un jeu de fléchettes. Après avoir lancé une série de fléchettes, on interprétait le motif formé par le hasard du jet puis on interrogeait les divinités.

Platon attribue l'invention des dés au dieu égyptien Thot, le dieu du savoir, souvent représenté par une tête d'Ibis. Les dés furent d'abord associés aux jeux à cases et à plateau. L'origine même du mot en atteste : il vient du mot latin datura, qui signifie pion.

Origines du mot hasard

Il vient de l'arabe az zahr qui veut dire le dé et passera par la forme espagnole azar avant de prendre sa forme définitive, Le mot aurait une autre origine, en voici l'anecdote : lorsque les premiers Croisés firent le siège du château Az-har en Syrie, sur leur route vers Jérusalem, ils s'y ennuyèrent tellement qu'ils auraient cherché à tuer le temps en inventant une sorte de jeu de dés. Le mot évoquerait le souvenir de ces journées consacrées à la passion du jeu...

Le jeu royal d'Ur

Le jeu royal d'Ur, du nom de la ville où il a été découvert, est un des plus anciens jeux que l'on connaisse. Il date d'un peu plus de quatre mille ans et est actuellement conservé au musée des Antiquités à Londres. Retrouvé dans les années 1920 en Irak (ex Mésopotamie), cet objet témoigne du degré de raffinement et de luxe ainsi que de l'activité culturelle qui régnaient à la cour sumérienne. Composé d'une tablette incrustée d'une mosaïque de pierres dures, de nacre et lapis-lazuli, il comprend un échiquier rectangulaire de vingt cases. Chaque joueur disposait de sept pions, dont le mouvement était déterminé par le jet de six dés spéciaux en forme de pyramide, permettant aussi de compter les points.