Carte visa gratuite + 80€ offerts pour toute ouverture de compte
Gagner de l'argent en faisant son shopping. (10€ offerts)
Récupérez de l'argent sur vos achats en ligne. (3€ offerts)

Historique des jeux de cartes

L'origine des cartes à jouer fait l'objet de plusieurs thèses : Il est certain que les Chinois utilisaient des cartes à jouer au XVIIe siècle. Cependant, les premières cartes européennes connues, apparues en Italie, ne présentent aucune similitude avec leurs cousines d'Asie. Pas de trace d'influence non plus.

Jeux de cartes

Ces cartes italiennes avaient été précédées par des brèmes islamiques. Ces dernières pourraient comporter des transpositions persanes des quatre couleurs du chataranga indien. A leur tour, les cartes arabes semblent se situer en amont des espagnoles et des italiennes. Ces deux dernières, en effet, portent respectivement le nom de naipes et de naibi dont l'étymologie évidente est le mot arabe nabi (prophète).

Le plus ancien jeu de cartes connu à ce jour a été trouvé dans le Turkestan chinois. Il semble, du reste que les cartes à jouer soient nées en Inde, constituant un avatar du jeu de dés. Ce qui coïncide avec la mutation, au Xe siècle, des rouleaux manuscrits en livres reliés.

Les cartes auraient été destinées à l'enseignement de la caste guerrière, celle des Kshâtryas. Cette hypothèse s'appuie sur le fait que la répartition des cartes en quatre classes évoque celle des castes indiennes : Les prêtres, les guerriers, les commerçants et les agriculteurs.

La première mention connue des jeux de cartes est celle que l'on trouve dans les mémoires de l'empereur Bâbul (1527) : «Lorsque nous partîmes pour Agra, Mir Ali Korchi fut envoyé à Tatta, auprès de Sha Hassan. Celui-ci aimait beaucoup des cartes à jouer et m'avait demandé plusieurs jeux que je lui mandais.» Par ailleurs, Roger Caillois a signalé que le poème sanscrit de Giridhar et le Ganjifa Khelana, de Viresvara, attribuent une origine persane aux jeux de cartes. En effet, Ganjifa est un mot persan.

En tout cas, les cartes à jouer ont fait leur apparition dans les pays méditerranéens entre le XIIIe et le XIVe siècle. Elles ont fait immédiatement l'objet d'une série d'autorisations et d'interdictions. C'est ainsi que les autorités de Florence ont pris un décret le 23 mai 1376, interdisant le jeu de cartes appelé naibe.

Dans ses Éclaircissements historiques et critiques sur l'invention des cartes à jouer (Paris, 1780), l'Abbé Rives fait état des «Statuts de l'Ordre de la Bande» créé par Alphonse XII, roi de Castille, dans lequel il : «Commande leur ordre que nul des chevaliers de la Bande n'ose jouer argent aux cartes ou aux dés.» Le jeu de cartes européen le plus ancien provient de Venise et date du XIXe.

En France, on peut encore voir une partie de cartes dessinées par Jacquemin Gringonneur, en 1392 pour le compte du roi Charles VI. Les illustrations des cartes varient suivant les pays : En France elles se répartissent en trèfle, carreau, cour et pique ; en Allemagne feuilles, grelots, cours et glands. Le modèle de cartes à deux têtes a été inventé en Angleterre dans les années 1813.

Lectures recommandées sur le même thème :

Canasta

Bataille Casino War

Jouer au poker en ligne

Règles du Rami

Règles du Uno

Jouer à la Belote